Arts & Crafts

tapisserie : Ethel Lellouche
Ethel Lellouche @ethel.lellouche

Contexte : pourquoi Arts and Crafts ?

L'idée du projet est née au sein du groupe de travail sur un programme de recherche mis en place entre 2015 et 2018, intitulé « French Theories » qui associait l’Ecole Supérieure d’art et design de St.Etienne (Esadse), l'Université de Québec à Montreal, Ecole des arts visuels et Médiatiques (UQAM), l'ArBA-EsA. Grâce au travail initié, a été identifié l'intérêt d'un projet international, reconnectant la théorie et la pratique et explorant les possibilités de la recherche artistique par la pratique.

" Nous constatons aujourd’hui une revalorisation de la matérialité en art et en design, chez les artistes professionnels et au sein de notre communauté étudiante. De plus, chez les artistes et chez les designers se manifeste le besoin de revaloriser des savoir-faire locaux et d’établir un dialogue avec des pratiques relevant d’un artisanat traditionnel ou absolument nouveau (artisanat numérique). En parallèle, on observe une recherche des modes de production plus respectueux de l’environnement, dans une époque post industrielle. On remarque une volonté de repenser la relation à l'objet à l'ère de l'anthropocène. 

Cette réalité exige de nouveaux modes de formation en art et en design. Si les écoles d’art et de design ont de nombreux atouts pour répondre à ces objectifs, notamment leurs ateliers techniques, ces nouveaux impératifs de formation et de professionnalisation marquent une véritable bifurcation par rapport à une vision de l’artiste ou du designer comme créateur solitaire, éloigné des compétences techniques, vision pédagogique qui doit aujourd’hui se transformer complètement. Cette transformation pédagogique s’appuie essentiellement sur la prise en compte de la pratique comme méthode d’apprentissage et de recherche. Alors que la pratique est encore généralement vue comme un temps d’exécution de projets conçus au préalable en design, que l’atelier et le bureau perçus comme des espaces bien distincts, l’objectif est ici de tirer les enjeux théoriques des gestes, outils et procédures, soit réconcilier la main et le cerveau, une production qui sera simultanément théorique et plastique. "

Le projet vise à ainsi adapter l'enseignement en art et design aux réalités et changements de l'industrie créative d'aujourd'hui en développant des expériences de formation basées sur la recherche-action, mettant en lien les écoles d’art et design avec les lieux de production et les techniques artisanales.

Par ailleurs, la dimension internationale est constitutive d’un écosystème créatif qui se déploie en réseau à l’échelle mondiale. Que ce soit en termes de marché, de reconnaissance symbolique, d'émulation intellectuelle ou de circulation des formes et des influences culturelles, même les métropoles les plus dynamiques ne peuvent plus se penser comme lieux centralisés de créativité.

Partenaires du projet

Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles (ArBA-EsA)
Academy of Fine Arts and design Bratislava
Institut National des beaux Arts Tétouan
Université de Porto : faculté des Beaux-Arts
Ecole Supérieure d’art et design de St.Etienne
Université de Québec à Montreal, Ecole des arts visuels et Médiatiques

Objectifs du projet

La coopération autour de la thématique Arts and Crafts, travaille sur le développement des outils et parcours pédagogiques innovants permettant de :

  • Outiller les étudiants des compétences de coopération avec les artisans et les lieux de production, leur permettant de se confronter aux réalités du monde professionnel.
  • Analyser et convoquer les pratiques artisanales dans des contextes culturels variés, avec des formes et des savoir-faire traditionnels ou des formes nouvelles liées à l'artisanat numérique.
  • Explorer la posture particulière de l’artiste en tant qu’acteur du changement, qui se place au centre des enjeux sociétaux, décloisonnant et démocratisant ainsi l’art et le design
  • Chercher de nouveaux modes de production, répondant aux défis écologiques (gestion déchets, minimisation du gaspillage, gestion des ressources, réorganisation de la façon de produire)

Favoriser l'innovation ainsi qu'une transformation des regards et des usages à travers la collaboration entre métiers d'art, designer et artistes.