Banner
AeSP

Art dans l’espace public - AeSP

La technique, l'industrie ne sont pas une nouvelle nature mais un appareillage qui permet une traversée au cours de laquelle il est lui-même pris en charge (l'outil), peu à peu, par la nécessité formelle : l'appareil est exposé, signalé.

Présentation

Le cursus « art dans l’espace public » (AEsP) propose un enseignement des pratiques artistiques dans l’espace public, qui en aborde les questions esthétiques et socio-politiques sous-jacentes tout en approchant la pluralité des espaces et des publics.

Il entend engager avec les étudiant·e·s la conception de dispositifs et de réseaux impliquant la présence fortuite ou la participation active des publics.

Il s’agira de produire des outils, avec les moyens plastiques historiques (le dessin, la sculpture, la peinture, le collage, l’architecture, la photographie, le cinéma, la vidéo, la performance, l’installation, la création in situ etc.) par et avec les technologies actuelles (images de synthèse, sons électroacoustiques, vidéos numériques etc.).

Ces pratiques diverses sont envisagées dans la perspective de leurs complémentarités, émancipées de leurs classifications historiques.

Le cursus « art dans l’espace public » produit sa propre structure. Une structure dynamique et évolutive à l’intérieur de laquelle les propositions artistiques et pédagogiques des différent·e·s intervenant·e·s (étudiant·e·s, assistant·e·s, conférencier·e·s, professeur·e·s, artistes) modifient son arborescence. L’orientation « art dans l’espace public » tend à réaliser cette mission par la production et la création d’œuvres et par l’intégration d’objectifs pédagogiques destinés à la formation artistique et théorique des étudiant·e·s vers de la recherche pure, développée par un centre de documentation et la préoccupation d’un élargissement de l’horizon aux relations internationales: des échanges avec d’autres Écoles, institutions, organisations ou collectifs ayant les mêmes objectifs dans la prise en compte des initiatives et des programmes européens. En matière d’éducation et de formation artistique, par le renforcement de liens existants par le développement de travaux qui s’effectuent en relation aux pratiques artistiques liées aux nouveaux moyens de communication, de diffusion, qui s’attellent à structurer progressivement, un véritable réseau, un réseau porteur de sens, de formation à un regard critique sur la société et sur la présence de l’art dans l’espace public. Face à l’accélération des transformations urbaines, sociales, géo-politiques, en ce compris les réseaux sociaux ubiquitaires et la domestication du quotidien, la représentation de l’espace public est à redéfinir. Face aux dispositifs de contrôle et de la dépersonnalisation des sujets, l’art ne peut résister seul aux défis en question. A cet effet, nous dispensons un enseignement fondé sur l’inter et la transdisciplinarité des pratiques artistiques dédié à ces questionnements. C’est ainsi que nous convoquons des architectes, urbanistes, philosophes, artistes qui croisent leurs champs respectifs et œuvrent collectivement à une production active, performative, en se réappropriant l’espace public qui leur est confisqué.

Programme

Bachelier - 180 crédits

En atelier, l’enseignement est organisé sous forme d’exposés mensuels et de workshops étalés sur l’année. Il se construit à partir de thématiques précises renouvelées et soutenues par des textes, publications, informations et les recherches théoriques/pratiques des enseignant·e·s.
Pour ce faire, chaque étudiant·e remet des propositions en rapport aux problématiques spécifiques soulevées, en tenant compte : des recommandations des enseignant·e·s, des exigences liées aux travaux attendus, par la remise de pré-projets, projets et réalisations, en relation aux matières dispensées et exposées.
Les cours théoriques portent sur l’application des théories issues des différentes pratiques artistiques et sur le rôle de l’art, de l’artiste, au travers de la pensée historique et de la création contemporaine.
Les cours techniques sont des outils complémentaires proposés à l’étudiant·e afin qu’il acquière un savoir-faire spécifique et diversifié.

Masters - 120 crédits

L’ensemble des cours dispensés a comme objectif principal l’autonomie de l’étudiant·e dans la production et le développement de son travail. Notamment dans sa capacité à énoncer des concepts et d’en assumer la portée, d’en confronter la pratique artistique à l’analyse critique. De concevoir sa création à la dimension des exigences actuelles de l’art, par la perception, l’expression et la construction d’un regard qui s’inscrit dans l’ouverture au monde.
Nous formons les étudiant·e·s à l’appréhension de la dimension artistique en suscitant le développement de démarches créatives.
Nous leur transmettons une formation culturelle spécifique à l’orientation, fondée par une approche éducative et méthodologique en y apportant une compréhension élargie du monde de la création. Nous les ouvrons à la diversité des productions et des démarches théoriques, artistiques et ce, par la découverte de la pensée et des processus artistiques contemporains dans la pluralité des genres et des contextes.

Épreuve d'admission

Entrée en B1 du 1er cycle

Les étudiant·e·s doivent réussir l’épreuve d’admission organisée début septembre.
Elle se déroule sur une semaine.
Elle est ouverte à tous, il ne faut pas avoir de formation artistique préalable.
Elle s’articule en deux ou trois temps selon les cursus : une épreuve artistique, un entretien de motivation lors duquel l’étudiant·e peut présenter un ensemble de travaux, et, dans certains cas, une épreuve théorique (rédaction d’un texte).

Entrée en cours de cursus

(B2 et B3 ou M1 et M2)
L’admission se déroule en 2 phases:

  • L’analyse du dossier artistique du·de la candidat·e qui se fait sur RDV pris avec le titulaire du cursus choisi,
  • L’analyse du dossier administratif du·de la candidat·e qui se fait lors de la pré-